L'exposition à la fumée de cannabis serait plus dangereuse pour les artères que le tabagisme passif, selon une nouvelle étude. FAUX ! Selon l'étude: similar adverse cardiovascular effects regardless of whether it is from tobacco or marijuana.

Zappiste: Une autre information partielle et partiale !
Les journaleux profitent du cannabis pour s'attirer des clics !

Est-ce que l'étude a été faite avec des vaporizer ?
Favoriser l'ingestion de cannabis !?

http://www.doctissimo.fr/sante/news/fumee-de-cannabis-nocive-pour-arteres

vendredi 29 juillet 2016 – 10H02

L'exposition à la fumée de cannabis nocive pour nos artères

L'exposition à la fumée de cannabis serait plus dangereuse pour les artères que le tabagisme passif, selon une nouvelle étude.

En cas d’exposition chronique, les risques cardiovasculaires pourraient ainsi être augmentés.
Avec les chercheurs, les rats ont du pot
Pour juger de l’effet sur notre système cardiovasculaire des effets de la fumée de cannabis, les chercheurs ont utilisé un modèle animal : le rat. "Les artères de rats et d’hommes réagissent de la même façon face à la fumée secondaire du tabac, donc la réponse des artères de rat à la fumée de marijuana est susceptible de refléter la façon dont nos artères pourraient réagir", a déclaré Matthew Springer, Ph.D., professeur de médecine à l'Université de Californie (San Francisco).

Après avoir exposé les rongeurs à de la fumée de cannabis à des niveaux comparables avec une "exposition normale", les chercheurs ont évalué l’état de la fonction endothéliale au niveau de leur artère fémorale (femoral artery flow-mediated dilation). Plus simplement, ils ont jugé de la capacité des artères à permettre une bonne circulation sanguine. Une altération de la fonction endothéliale est l’une des premières étapes conduisant à l’obstruction des vaisseaux par des plaques graisseuses (athérosclérose) et donc à un risque d’accident cardiovasculaire.

La fumée de cannabis montre un effet plus durable que la fumée de tabac
Résultat : les vaisseaux sanguins des rats ont mis trois fois plus de temps pour récupérer leur fonction initiale (90 minutes) après seulement une minute d’exposition à la fumée de marijuana, par rapport à la fumée du tabac (30 minutes).

"Bien que l'effet soit temporaire pour la fumée de cigarette et de marijuana, ces soucis temporaires peuvent se transformer en problèmes à long terme si les expositions sont chroniques et peuvent favoriser l’athérosclérose et une obstruction des artères", a déclaré Matthew Springer.

Les chercheurs ont également découvert que la simple combustion de la matière végétale induit un effet délétère sur les vaisseaux sanguins, indépendamment de la présence de produits chimiques comme la nicotine et le tétrahydrocannabinol (THC), l'ingrédient psychoactif de la marijuana, ou de papier à rouler.

Eviter de respirer toutes les fumées
Le Pr Springer juge que, dans le contexte américain où de nombreux états légalisent la marijuana médicinale et récréative, il est important de comprendre les conséquences sanitaires de l'exposition à la fumée secondaire de marijuana. Il conclut que l'inhalation de la fumée doit être évitée, indépendamment du fait qu'elle vienne de tabac, de marijuana, ou d'autres sources.

David Bême
Créé le 29 juillet 2016

Sources :

One Minute of Marijuana Secondhand Smoke Exposure Substantially Impairs Vascular Endothelial Function. - Wang X, Derakhshandeh R, Liu J, Narayan S, Nabavizadeh P, Le S, Danforth OM, Pinnamaneni K, Rodriguez HJ, Luu E, Sievers RE, Schick SF, Glantz SA, Springer ML. - J Am Heart Assoc. 2016 Jul 27;5(8).(abstract accessible en ligne)

http://jaha.ahajournals.org/content/5/8/e003858.abstract

Original Research
Vascular Medicine
One Minute of Marijuana Secondhand Smoke Exposure Substantially Impairs Vascular Endothelial Function
Xiaoyin Wang, MD1;
Ronak Derakhshandeh, MS1;
Jiangtao Liu, MD2,5;
Shilpa Narayan, BS1,2,†;
Pooneh Nabavizadeh, MD2;
Stephenie Le, BA2,‡;
Olivia M. Danforth, BS1,§;
Kranthi Pinnamaneni, MD1;
Hilda J. Rodriguez, AS2,3;
Emmy Luu, BS2;
Richard E. Sievers, BS2;
Suzaynn F. Schick, PhD4;
Stanton A. Glantz, PhD1,2;
Matthew L. Springer, PhD*,1,2,3
1Cardiovascular Research Institute, University of California, San Francisco
2Division of Cardiology, University of California, San Francisco
3Eli and Edythe Broad Center of Regeneration Medicine and Stem Cell Research, University of California, San Francisco
4Division of Occupational and Environmental Medicine, University of California, San Francisco
5Department of Cardiovascular Surgery & Electro‐chemotherapy, China‐Japan Friendship Hospital, Beijing, People's Republic of China
↵*Correspondence to:
Matthew L. Springer, PhD, Division of Cardiology, University of California, San Francisco, 513 Parnassus Ave, Box 0124, San Francisco, CA 94143. E‐mail: matt.springer{at}ucsf.edu
Received May 6, 2016.
Accepted June 2, 2016.
© 2016 The Authors. Published on behalf of the American Heart Association, Inc., by Wiley Blackwell.
This is an open access article under the terms of the Creative Commons Attribution‐NonCommercial‐NoDerivs License, which permits use and distribution in any medium, provided the original work is properly cited, the use is non‐commercial and no modifications or adaptations are made.

Abstract
Background Despite public awareness that tobacco secondhand smoke (SHS) is harmful, many people still assume that marijuana SHS is benign. Debates about whether smoke‐free laws should include marijuana are becoming increasingly widespread as marijuana is legalized and the cannabis industry grows. Lack of evidence for marijuana SHS causing acute cardiovascular harm is frequently mistaken for evidence that it is harmless, despite chemical and physical similarity between marijuana and tobacco smoke. We investigated whether brief exposure to marijuana SHS causes acute vascular endothelial dysfunction.

Methods and Results We measured endothelial function as femoral artery flow‐mediated dilation (FMD) in rats before and after exposure to marijuana SHS at levels similar to real‐world tobacco SHS conditions. One minute of exposure to marijuana SHS impaired FMD to a comparable extent as impairment from equal concentrations of tobacco SHS, but recovery was considerably slower for marijuana. Exposure to marijuana SHS directly caused cannabinoid‐independent vasodilation that subsided within 25 minutes, whereas FMD remained impaired for at least 90 minutes. Impairment occurred even when marijuana lacked cannabinoids and rolling paper was omitted. Endothelium‐independent vasodilation by nitroglycerin administration was not impaired. FMD was not impaired by exposure to chamber air.

Conclusions One minute of exposure to marijuana SHS substantially impairs endothelial function in rats for at least 90 minutes, considerably longer than comparable impairment by tobacco SHS. Impairment of FMD does not require cannabinoids, nicotine, or rolling paper smoke. Our findings in rats suggest that SHS can exert similar adverse cardiovascular effects regardless of whether it is from tobacco or marijuana.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.