Pauvre vieille France… Légalisation du cannabis : la position de Mme Touraine est rétrograde et manque de courage

Forums: 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1281136-legalisation-du-cannabi...

Légalisation du cannabis : la position de Mme Touraine est rétrograde et manque de courage

Publié le 22-11-2014 à 12h10 - Modifié à 13h21

Par Jean-François Hauteville
Infirmier addictologue

LE PLUS. Un éternel débat. Cette semaine, Marisol Touraine, la ministre de la Santé s'est dit opposée à un changement de la loi concernant le cannabis. Plus tôt, une députée PS avait préconisé une légalisation contrôlée dans la sphère privée. Quelle solution choisir ?

Le décryptage de Jean-François Hauteville, médecin addictologue.
Édité par Mathilde Fenestraz

Tout d’abord, dans un rapport parlementaire relayé cette semaine sur Europe 1, la députée PS Anne-Yvonne Le Drain préconise une légalisation contrôlée du cannabis dans la sphère privée, en encadrant "la consommation de ce produit en réglementant la production et la distribution, dans une approche comparable à celles adoptées par le Colorado et l’Uruguay".

Enfin pourrait-on dire ! Même si ce n’est pas tout à fait la première fois que des élus se prononcent sur ce sujet et adoptent des positions progressistes.

Dans un même temps, Michel Hautefeuille, psychiatre addictologue au centre médical Marmottan à Paris et auteur de "La légalisation des drogues", explique pourquoi il se prononce pour la dépénalisation du cannabis.

Mais Mme Touraine, au passage ministre de la Santé, vient, il fallait s’y attendre, jouer les troubles fêtes sur BFMTV !

Les labos pharmaceutiques protégés

Elle commet tout d’abord la grossière erreur d’évoquer les drogues "dures" ! Elle a certainement oublié que ce concept est obsolète depuis de nombreuses années. "Je lutte contre les addictions et je refuse de les banaliser", argumente-t-elle, fermant la porte à un changement de la législation.

"Nous refusons d'envoyer un message de tolérance car, si l'impact est moins fort que les drogues dures, le cannabis a un impact sur la santé". Mais pas l’alcool Mme la Ministre, ni le tabac, ni les opiacées… dont les patients en souffrance se gavent allégrement, au mépris de leur santé, (et de leur efficacité relative), mais au grand bonheur des lobbys pharmaceutiques ?

Oui Mme Touraine, je vous accuse, en refusant d’ouvrir le débat sur le cannabis médical, de protéger in fine les grands profits de ces laboratoires, (en toute connaissance de cause ?) ! Oui, je sais, le Sativex (ndrl : médicament à base de cannabis) va peut-être arriver mais uniquement pour les spasmes des scléroses en plaques.

Oui Mme Touraine, je vous accuse de ne rien comprendre au cannabis médical (et récréatif), et de refuser à des milliers de Français la possibilité d’être soulagés des douleurs qui les accompagnent au quotidien !

Un manque de courage flagrant

Oui Mme Touraine, je vous accuse de ne vouloir rien voir de la réalité, (avec la complicité de votre collègue ministre de l’Intérieur), et de jouer à la politique de l’autruche devant l’échec patent de la prohibition et des millions d’euros qui y sont alloués en vain ! Le cannabis est partout, et il n’est pas plus compliqué de s’en procurer que d’acheter du tabac ou de l’alcool.

Oui Mme Touraine, je vous accuse d’incompétence, en mettant en avant un concept déplacé centré sur drogues dures et douces, (évoquez tant que vous y êtes la théorie de l’escalade) !

Et oui Mme la ministre, je vous accuse, comme vos illustres prédécesseurs de manquer de courage politique. La (vielle et conservatrice) France continuera d’être à la traîne de la majorité des pays européens et anglo-saxons, de refuser de voir l’échec de la politique de prohibition, (les consommateurs ne cessent d’augmenter) et, peut-être plus grave, de ne pas écouter certains professionnels de santé !

Pauvre vieille France…

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.