Les forces de l'ordre ont frappé fort ! Seulement 9 Kg de cannabis

Forums: 

Zappiste: Quels seront les effets ?

La création de nouveaux emplois lucratifs grâce à leur prohibition.
La nature (et humaine) a horreur du vide !

L'argent du crime sera blanchi et servira à plus de répression et non à l'aide aux toxicomanes et la prévention de la toxicomanie.

Ils les ont laissé faire 50 millions $ en six mois pour en récupérer combien et à quel prix incluant les 1000 policiers et autres frais ?

http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2012/11/20121101-073906.html

MONTRÉAL - Les forces de l'ordre ont frappé fort et jeudi matin. Plus de 1000 policiers provenant d'une vingtaine de corps de police du Québec et de l'Ontario ont arrêté 103 individus soupçonnés de faire partie d'un lucratif réseau criminel de trafiquants de drogue à grande échelle.

En milieu d'après-midi, les autorités disaient avoir appréhendé 103 des 128 suspects visés par l'opération, tandis que 108 perquisitions avaient été effectuées ou étaient toujours en cours.

La frappe d'envergure, baptisée «Loquace», visait particulièrement les six présumées têtes dirigeantes de l'organisation, que la police a qualifiée de «consortium».
«On fait face à un consortium et pas seulement à une seule organisation, a expliqué Jean Audette, directeur général adjoint aux enquêtes criminelles de la Sûreté du Québec. Ce sont plusieurs organisations criminelles qui ont mis en commun leurs ressources et leurs contacts, en plus de partager les commandes de drogues et les risques s'y rattachant.»

En effet, les membres du réseau seraient issus de tous les groupes criminels actifs dans la province, tels que les Hells Angels et la mafia italienne.

L'un des présumés dirigeants du consortium, Shane Kenneth Maloney, 35 ans, a été coffré en début de journée à son luxueux logement de l'Île-des-Soeurs.

Maloney devait déjà revenir devant le tribunal au début décembre, lui qui est coaccusé dans le dossier de l'enquêteur du SPVM violemment battu en janvier 2011, à Playa del Carmen, au Mexique.

Un Hells Angels arrêté

Le membre en règle des Hells Angels de la Colombie-Britannique, Larry Amero, a lui aussi été arrêté dans son condo de l'Île-des-Soeurs.

Les quatre autres têtes dirigeantes alléguées, Frédéric Lavoie, Mihale Leventis, Rabih Alkhalil et Timoleon Psih, ont filé entre les doigts des policiers, qui les recherchent activement.

Un chiffre d'affaires de 50 millions $

L'organisation criminelle s'était, semble-t-il, emparée du marché de la drogue au Québec en un temps record. Au cours des six mois qu'a duré l'enquête policière, le chiffre d'affaires du réseau aurait atteint 50 millions $, a révélé la Sûreté du Québec en conférence de presse.

«Ils pouvaient distribuer 75 kg de cocaïne par semaine», a dit le directeur général adjoint aux enquêtes criminelles de la SQ, Jean Audette.

Toujours selon la police, le groupe contrôlait l'importation, le transport et la distribution de la drogue et ce, partout au Québec, ainsi que dans certaines autres provinces canadiennes.

Selon ce que l'enquête a permis d'établir, les membres du réseau n'hésitaient pas à recourir à la violence pour mener à bien leurs activités illicites.

Au cours de leur investigation des derniers mois, les policiers ont saisi 161 armes à feu, 291 dispositifs d'armes à feu prohibés, 1486 bâtons d'explosifs, de même que 50 détonateurs. Durant la même période, 153 kg de cocaïne et 46 100 comprimés de «speeds» ont aussi été confisqués.

Ces saisies s'ajoutent à celles réalisées jeudi, qui ont notamment permis aux forces de l'ordre de mettre la main sur 9 kg de cannabis, 3 kg de cocaïne, 13 barils de GBL (ingrédient essentiel à la fabrication de GHB), 35 véhicules et 180 000 $ en argent.

Des arrestations aussi à Québec

À Québec, 32 personnes ont été arrêtées jeudi dans le cadre de cette vaste opération «Loquace».

En fin de journée, on disait avoir complété 11 des 15 perquisitions prévues et être à la recherche de quatre autres personnes.

Alexis Audet, 36 ans, qu'on soupçonne être le dirigeant du réseau à Québec a pour sa part été arrêté à Montréal.

Toutes les personnes arrêtées devraient comparaître d'ici à vendredi, probablement sous des accusations de gangstérisme et de trafic de stupéfiants.

Parmi les 32 perquisitions, l'une a été effectuée dans les quatre logements d'un immeuble de l'avenue de la Ronde, à Québec.

La perquisition n'a surpris personne
Autre perquisition, celle d'une résidence de la rue du Père-Bouvard, dans l'Ancienne-Lorette. Caméras de surveillance, éclairage puissant dans la cour arrière: la perquisition n'a surpris personne, a confié un voisin, qui a préféré demeurer anonyme.

«On ne pouvait rien confirmer, mais le type entrait et sortait à toute heure du jour et de la nuit surtout, a dit le voisin. Il arrivait aux petites heures du matin, très tard le soir. Ça fait au moins dix ans qu'on s'en doute.»

En plus des saisies de drogue, de véhicules et d'argent, cinq résidences seront aussi saisies comme biens infractionnels, dont celle de la rue du Père-Bouvard, dans L'Ancienne-Lorette.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.