Cannabis: Le gouvernement jamaïcain se penchera sur la décriminalisation de la marijuana.

Forums: 

Le gouvernement jamaïcain se penchera sur la décriminalisation de la marijuana
De David McFadden, The Associated Press – Il y a 8 heures

KINGSTON, Jamaïque — De hauts responsables du gouvernement jamaïcain se pencheront sur les conclusions d'un rapport qui recommande la décriminalisation de petites quantités de marijuana destinées à un usage personnel et religieux, a-t-on appris mardi.

Six ministres du cabinet du premier ministre Bruce Golding évalueront le rapport rédigé en 2001 par la «Commission nationale pour la ganja», le nom donné à la marijuana en Jamaïque.

La commission, dont les membres comprenaient des universitaires et des médecins, avait été mise sur pied par un gouvernement dirigé par l'opposition actuelle.

La commission a fait valoir que la marijuana était «culturellement implantée» en Jamaïque et qu'un usage modéré de la substance n'avait pas d'effet négatif sur la santé de la plupart des consommateurs.

On ne sait pas très bien pourquoi le gouvernement jamaïcain a choisi de se pencher maintenant sur ce rapport vieux d'une décennie.

Mardi, le révérend Webster Edwards, qui faisait partie de la commission, s'est dit soulagé que le rapport soit examiné par les membres du cabinet. Il a dit espérer que les législateurs adoucissent les lois sur le cannabis.

«Il y a de nombreuses personnes qui ont fumé de la ganja toute leur vie et qui ne sont pas du tout passées aux drogues plus dures», a dit M. Edwards. «Décriminaliser de petites quantités permettra aux gens de ne pas se heurter au système de justice.»

M. Edwards a souligné que le rapport exhortait aussi le gouvernement à intensifier les opérations contre la culture de marijuana à grande échelle.

Même si la marijuana est largement tolérée en public, le fait d'en fumer reste illégal en Jamaïque, où les membres de la minorité rastafarienne la considèrent comme un sacrement qui les rapproche de Dieu. Certains Jamaïcains font aussi infuser de la marijuana pour produire un thé censé soulager les douleurs.

Les précédentes tentatives de légaliser de petites quantités de marijuana en Jamaïque ont échoué, les responsables craignant de violer les traités internationaux et de s'attirer des sanctions de Washington, qui contribue depuis des décennies aux opérations anti-drogue sur le territoire jamaïcain.

La commission s'est attardée sur ces inquiétudes dans son rapport, exhortant le gouvernement à se lancer dans des initiatives diplomatiques pour rallier des soutiens à sa position et pour influencer la communauté internationale afin qu'elle réexamine le statut du cannabis.

Tout changement dans les lois existantes sur les drogues devra être approuvé par le Parlement jamaïcain.

Copyright © 2011 The Canadian Press. Tous droits réservés.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.