Centre du Québec- Cannabis et création d'emplois pour des jeunes et pour des Mexicains...

Forums: 

Zappiste: Ramasser de la roche, à 14 $ et 15 $ de l'heure
et entre 20 $ et 25 $ de l'heure pour ramasser du pot quoi choisir ?
Est-ce que les marchands se plaignent de cet argent illégalement gagné
qui est dépensé dans la région ?

http://www.journalexpress.ca/Economie/Emploi/2010-06-18/article-1359741/...

La culture de cannabis «vole» la jeune main-d'œuvre
Publié le 18 Juin 2010

Caroline Lepage

En milieu agricole au Centre-du-Québec
Si la pénurie d'adolescents voulant travailler en milieu agricole avait été décriée, il y a deux ans, à l'occasion d'un colloque tenu à Pierreville, le maire d'Aston-Jonction, Pierre Gaudet, estime que cette problématique se fait autant sinon plus persistante dans la région. Les jeunes déserteurs préfèreraient la culture de cannabis qui s'avérerait beaucoup plus payante.

Sujets :
Aston-Jonction
La tradition a longtemps voulu que bon nombre d'étudiants prennent la direction des fermes, l'été, le temps de cueillir des petits fruits ou des concombres ou encore de ramasser des roches, question de se faire un peu d'argent.

Or, de plus en plus d'employeurs déplorent avoir de la difficulté à recruter cette jeune main-d'œuvre qui déserte ces emplois, particulièrement à deux périodes précises dans l'année, qui correspondent à la semence et à la récolte de cannabis. «Les jeunes de 15 à 18 ans, on n'est plus capable de les engager», constate M. Gaudet, lui-même agriculteur. Pourtant, ce n'est pas parce que ce travail est sous-payé. «Pour ramasser de la roche, on paye entre 14 $ et 15 $ de l'heure», informe-t-il.

Pour pallier la pénurie de main-d'œuvre, cet employeur embauche cette année des travailleurs mexicains. «Ça reste que l'idéal, c'est de travailler avec la main-d'œuvre locale», commente-t-il.

Entre 20 $ et 25 $ de l'heure pour ramasser du pot

Les agriculteurs centricois seraient d'autant plus offusqués qu'ils sont délaissés au profit de la culture de cannabis qui est, bien sûr, illégale.

D'après M. Gaudet, les «ramasseux de pot», pour reprendre son expression, seraient payés entre 20 $ à 25 $ de l'heure, et ce, en argent comptant tous les jours. La nourriture à volonté serait également comprise.

Les forces policières seraient bien au fait de cette problématique, mais le maire d'Aston-Jonction n'était pas au courant si des actions avaient été entreprises pour contrer le phénomène depuis.

Chose certaine, l'implication des jeunes dans la culture de cannabis ne serait pas unique à la MRC de Nicolet-Yamaska. «Je pense que ce n'est pas unique chez nous. Je suis convaincu que ça touche les MRC environnantes. Quand on parle aux élus du Centre-du-Québec, ils disent la même chose», communique le premier magistrat.

Celui-ci a remis cette préoccupation sur la table après que le projet «Réussite éducative» au Centre-du-Québec ait communiqué ses démarches de sensibilisation pour une bonne conciliation travail-étude chez les jeunes. «À partir du moment où on cherche à valoriser le travail chez les étudiants, on doit s'assurer qu'on insiste sur le travail légal. C'est en train de devenir un fléau», laisse-t-il tomber.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.