Un « cuisinier » de Gatineau qui a manqué sa recette d'huile de cannabis...

Forums: 

Zappiste:
Toujours lire les instructions !

Les solvants doivent être utilisés
dans des endroits bien aérés/ventilés !

Il suffit de l'étincelle d'un thermostat
pour provoquer l'explosion.

http://www.cyberpresse.ca/le-droit/actualites/justice-et-faits-divers/20...

Publié le 19 janvier 2010 à 23h30 | Mis à jour le 19 janvier 2010 à 23h31

Six mois de prison pour le cuistot maladroit.

Louis-Denis Ebacher
Le Droit

Un « cuisinier » de Gatineau qui a manqué sa recette d'huile de cannabis, le Jour de l'An 2008, a pris le chemin de la prison pour 6 mois.

Le Gatinois Michel Powers verra une bonne partie de l'année 2010 en prison, deux ans après l'explosion de son potage psychédélique.

Son passage devant la cour, la semaine dernière, a été l'occasion pour le témoin expert de la Couronne, l'inspecteur, Robert Filliou, de la police de Gatineau, de comparer tout producteur d'huile de cannabis à un cuisinier, qui mélange du butane à de feuilles de marijuana « comme une sauce ». Le gaz évaporé laisse de l'huile concentrée, revendue à environ 20 $ le gramme.

Le premier janvier 2008, l'accusé faisait mijoter ses feuilles de cannabis avec du butane, aussi inflammable que volatile. Le producteur faisait bouillir son mélange sur la cuisinière de sa résidence de la rue St-Louis, lorsqu'une étincelle a provoqué une stupéfiante explosion de sauce.

Un début d'incendie a suivi, alertant les pompiers de Gatineau, puis les policiers, qui ont fait la découverte de l'installation destinée à la production d'huile de cannabis, de plus de deux kilos de feuilles de cannabis, et de 350 autres grammes de marijuana hachée, sur la table de la cuisine.

Les feuilles de cannabis con­­tiennent environ 1 % de la substance active recherchée par les consommateurs, le THC. L'huile de cannabis peut en contenir 20 %.

Le procureur de la Couronne, Me Antoine Desaulniers, a estimé que tout ce qui avait été découvert chez Powers pouvait potentiellement produire 205 grammes d'huile, d'une valeur de 4 100 $. « Tout dépend de l'expérience du cuisinier, qui peut retirer jusqu'à 10 % de la matière initiale », a mentionné l'inspecteur.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.