Désinformation et propagande

– Robert L. DuPont (2010)

Force des preuves à l’appui : Faible

Réalité : Les preuves suggèrent que l’environnement politique (en particulier le statut juridique et la politique de maintien de l’ordre) a, tout au plus, un impact marginal sur la prévalence de l’usage de la drogue, ce qui suggère que la réglementation des marchés du cannabis ne causera pas inévitablement des taux plus élevés d’usage du cannabis.

Force des preuves à l’appui : Faible

Réalité : Les preuves suggèrent que l’approvisionnement en cannabis illégal a augmenté dans un modèle de prohibition et que la disponibilité du cannabis est demeurée élevée chez les jeunes. Les preuves ne suggèrent pas que la disponibilité du cannabis chez les jeunes a augmenté dans les systèmes réglementés.

Un des jardins de la nation

Zone Campus, 24 septembre 2015
Par Jean-François Veilleux -

À l’automne 2012, j’avais écrit dans ces pages trois chroniques sur la marijuana (les bienfaits, la censure, la légalisation). Depuis, plusieurs États américains et quelques pays sud-américains, comme l’Uruguay, ont reconsidéré la chose en légalisant cette herbe encore très taboue au Canada. Pour mieux comprendre les enjeux, j’ai eu un entretien avec Hugô St-Onge, chef du Bloc Pot.

Certains d'entre vous ont peut-être remarqué une série de vidéos à saveur humoristique faire surface sur le web dernièrement. Ceux qui y apparaissent tiennent un pseudo discours prohibitionniste contre le cannabis en argumentant avec de faux faits et des anecdotes impossibles.

Chez nos voisins du sud, l’argumentaire de la légalisation du cannabis porte souvent la promesse de financements additionnels des services publics. L’effet désiré est alors d’augmenter l’acceptabilité sociale de la légalisation en lui donnant une vertu économique et sociale. Si le chef du PLC lui-même ne semble pas exagérer quant aux retombées économiques possibles de la légalisation, cet argument ré émerge tout de même constamment du débat sur la prohibition.

Pages

S'abonner à Désinformation et propagande