Pour le Québec Santé Canada est dans le champ !

Pour le Québec Santé Canada est dans le champ quand ça les arrangent !

La preuve Horacio a refusé d'utiliser plus de 1 million de tests rapide* reçu il y a deux mois ?
Il faut combien de temps pour les experts de la CAQ pour vérifier un produit déjà vérifié et accepté ?

Ils attendent les sondages d'opinions peu fiables non scientifiques sur leur site pour se décider ?
Comme ils l'ont fait pour la criminalisation des adultes de 18 ans leur complicité avec les organisations criminelles et l'interdiction de culture perso !
Appuyé par les médecins psychiatres qui ont menti fait de la désinformation* à propos de la criminalisation des 18 ans qui affirmaient que: «le cannabis rend stupide (en affectant le développement cognitif) alors que c’est faux »

Combien d'infections et morts auraient pu être évités avec ces tests autorisés par Santé Canada ?
Les morts journalières n'impressionnent pas le Big Boss celui qui utilise le bâton le bat et les nanannes !
Pas besoin de carotte quand tu as le pouvoir la majorité avec 37,42 % des votes.

Comme le disait si bien Coluche: A quoi ça sert, le pouvoir, si c'est pour ne pas en abuser ?
Coluche un consommateurs de produits illicites qui a créé Les Resto Du Coeur.
Son erreur a été de croire que cela ne serait que temporaire et que les gouvernements les politiques y feraient une guère avec autant de zèle que celle contre les simple consommateurs et possesseurs de cannabis.

Des compagnies aériennes utilisent ces tests rapides permettant de dépister le virus en moins de 15 minutes !?

Est-ce que ces tests rapide auraient été utilisés secrètement de façon partisane ? ;O)

https://www.tvanouvelles.ca/2020/11/27/covid-19-plus-dun-million-de-test...
Accueil ACTUALITÉS COVID-19 | CORONAVIRUS COVID-19: PLUS D’UN MILLION DE TEST...
COVID-19: plus d’un million de tests rapides inutilisés au Québec
Geneviève Lajoie et Guillaume St-Pierre | Bureau parlementaire| Publié le 27 novembre 2020 à 07:11

Depuis le 30 octobre, Québec a remisé des tests rapides ID NOW et des tests antigéniques PANBIO de la multinationale Abbott homologués par Santé Canada permettant de dépister le virus en moins de 15 minutes.

À Ottawa, on ne comprend tout simplement pas l’attitude du Québec, qui réclamait ces tests de dépistage rapide. «Le jour où un vaccin sera approuvé par Santé Canada, est-ce que Québec voudra le retester!», ironise-t-on.

*La professeure Natalie Castellanos-Ryan,
de l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal
et chercheuse spécialisée en prévention de la dépendance au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine:
Elle s’en prend aussi à un mythe persistant, qui est directement dans son champ d’expertise, en l’occurrence le développement cognitif : « C’est vrai que le cerveau se développe jusqu’à 25 ans, mais il n’y a aucune preuve scientifique que de consommer du cannabis présente quelque risque que ce soit pour le développement cognitif après l’âge de 17 ans.»
C’est très clair dans la littérature scientifique et les études longitudinales dans lesquelles nous contrôlons le développement cognitif préalable.

C’est un des premiers messages avec lesquels je commencerais, que le cannabis rend stupide (en affectant le développement cognitif) ; c’est faux », tranche-t-elle.

PS: Saviez-vous que ce sont des consommateurs de produits intoxicants qui ont organisé la première levée de fonds charitable pour un pays: Concert Pour Le Bangladesh

J'ai ce coffret !

The Concert for Bangladesh est le premier concert de charité de l'histoire de la musique populaire, présenté le 1er août 1971 au Madison Square Garden de New York. Il est organisé par George Harrison, musicien et ancien membre des Beatles, qui en est également le principal musicien.
https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Concert_for_Bangladesh
Malheureusement, la plus grande partie de la recette du concert (environ 2 500 000 dollars) sera bloquée par le fisc américain (qui contrôle les comptes de la société des Beatles, Apple Corps) dû au détournement de fonds par le gestionnaire Allen Klein8 et ne sera reversée à l’Unicef qu’en 1981.

Déroulement du concert
Le 1er août 1971, au Madison Square Garden de New York, plus de 40 000 spectateurs assistent à deux shows organisés l'un à midi, l'autre à 19 heures. Shankar et Harrison, accueillent sur scène Bob Dylan, Eric Clapton, Ringo Starr, Billy Preston et Leon Russell. Pour cette occasion exceptionnelle, tout le monde espère une reformation des Beatles. Au départ, George avait bien entendu convié ses anciens camarades. John Lennon se trouvant à New York à ce moment-là, accepte d'abord de participer mais finit par se dédire deux jours avant le concert au motif que sa femme Yoko Ono n'est pas invitée : « Il n'arrivait pas à digérer le fait que Yoko ne soit pas autorisée à monter sur scène avec lui, dira Dan Richter son assistant personnel. Et puis, de toute façon, il était terrifié à l'idée que les autres Beatles essaient de le piéger. Il croyait qu'il allait se trouver sur scène avec George et Ringo, puis que Paul McCartney allait faire son entrée et que dans le monde entier les gros titres allaient proclamer les retrouvailles des Beatles7 ». Quant à McCartney, mal remis des blessures de la dissolution du groupe, il refuse catégoriquement, prétextant que sa relation avec Harrison et Lennon reste extrêmement tendue et que la présence d'Allen Klein aux côtés de George dans l'organisation de l'événement rendrait sa participation définitivement impossible. « Quand George m'a appelé, je me suis dis : "C'est quoi, l'histoire ? On vient juste de se séparer et il faudrait déjà qu'on se réunisse?" Ça m'a semblé un peu délirant ».

Le concert débute par la prestation de Ravi Shankar, accompagné par le joueur de sarod Ali Akbar Khan, pour Bangla Dhun https://www.youtube.com/watch?v=Vo7lxXW6tO0
un râga de plus de dix-sept minutes. Puis Harrison entre en scène, et livre des extraits de son album solo, dont le hit My Sweet Lord, ainsi que des standards de la période Beatles comme While My Guitar Gently Weeps et Here Comes the Sun.

Il en résulte un album sous forme de coffret qui permet d'entendre successivement George Harrison et ses invités.

Musiciens participants
Musiciens principaux
George Harrison : chant, guitares
Eric Clapton : guitare
Bob Dylan : chant, guitare, harmonica
Billy Preston : chant, claviers
Leon Russell : chant, basse, claviers
Ringo Starr : chant, batterie, tambourin
Ravi Shankar : sitar
Musiciens additionnels
Jesse Ed Davis : guitare rythmique
Tom Evans : guitare acoustique
Pete Ham : guitare acoustique
Joey Holland : guitare acoustique
Don Preston : guitare
Carl Radle : basse
Klaus Voormann : basse
Mike Gibbins : percussions
Jim Keltner : batterie
The Hollywood Horns : Jim Horn, Allan Beutler, Chuck Findley, Jackie Kelsa, Lou McCreany, Ollie Mitchell

Bilan
Même si l’album ne connut pas le succès planétaire escompté, The Concert for Bangladesh sera considéré comme le premier grand concert caritatif de l'histoire. Depuis, des concerts similaires se sont produits : Concerts for the People of Kampuchea en 1979, Live Aid en 1985, les concerts pour Amnesty International en 1988, Live 8 en 2005, les différents Farm Aids, etc.

Malheureusement, la plus grande partie de la recette du concert (environ 2 500 000 dollars) sera bloquée par le fisc américain (qui contrôle les comptes de la société des Beatles, Apple Corps) dû au détournement de fonds par le gestionnaire Allen Klein8 et ne sera reversée à l’Unicef qu’en 1981. Le concert, le triple album et le long métrage ont fait prendre conscience de la gravité de la situation au Bangladesh et de la possibilité de collecte de fonds mondiaux via la musique pour porter secours aux peuples sinistrés.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.