« Nous n’avons aucune preuve scientifique, évidemment. »

« Nous n’avons aucune preuve scientifique, évidemment. »

Lionel Carmant

À l’Assemblée nationale, cet esprit scientifique, éminent neurologue en pédiatrie, a déclaré que la consommation « de façon chronique et répétée » de cannabis faisait rapetisser le cerveau des jeunes et brûlait les neurones. Il n’y a malheureusement pas d’études indubitables qui établissent un lien de causalité entre la consommation de cannabis et les dommages qu’aurait pu observer empiriquement le neurologue dans sa pratique. D’ailleurs, quand on lui demande sur quelles données scientifiques le gouvernement s’appuie pour fixer à 21 ans l’âge de consommer du cannabis, il répond avec candeur :
« Nous n’avons aucune preuve scientifique, évidemment. »

Zappiste: Lionel carmant a le cerveau rapetissé et les neurones brûlées
dû à la consommation d'alcool « de façon chronique et répétée » !
« Je n’ai aucune preuve scientifique, évidemment. »

Comme Harpeur le conservateur, les caquistes ne croient pas aux preuves scientifiques...

Le but de la science n'est pas d'ouvrir la porte du savoir éternel mais bien de mettre une limite à l'illusion éternelle.

Isaac Asimov considérait qu'il suffit que la population générale adhère avec émotion à une conception contredisant la science pour que cette conception soit presque certainement fausse.

Inversement, si une hérésie scientifique est ignorée ou dénoncée par le population, elle a une chance d'être correcte .

24 COMMENTAIRES

Ce sont les commentaires les plus intelligents sur le cannabis que j'ai lu jusqu'à présent !

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.