La personne devra obtenir le diagnostic d’un médecin et un traitement par prescription médicale. Mais avant, le dossier sera référé à un autre médecin pour le soumettre à l’approbation de Santé Canada...

Cannabis médicinal : nouveau service d'accompagnement à Alma ?

La personne devra obtenir le diagnostic d’un médecin et un traitement par prescription médicale. Mais avant, le dossier sera référé à un autre médecin pour le soumettre à l’approbation de Santé Canada

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1089064/cannabis-marijuana-legalisat...

Cannabis médicinal : nouveau service d'accompagnement à Alma
Publié le mardi 13 mars 2018 à 18 h 27

Un premier commerce consacré à la marijuana à des fins médicinales ouvre ses portes à Alma. Il s'agit d'un service d'accompagnement pour les personnes qui souhaitent explorer cette option pour leurs problèmes de santé.
Michaël Choquette est un jeune entrepreneur almatois qui est propriétaire d’un salon de vapotage au centre-ville.

En discutant avec ses clients, il a constaté que plusieurs semblaient disposés à consommer du cannabis à des fins thérapeutiques pour leurs problèmes de santé, mais ne savaient pas comment s’y prendre.

L’homme d’affaires y a vu un besoin à combler et il s’est ainsi associé à une entreprise de Montréal, ABCannabis.

Pour la madame de 65-70 ans, aller dans la rue le soir pour se trouver du cannabis. Sur qui elle va tomber? Qu’est-ce qu’elle va acheter? Elle ne le sait pas, c’est un stress de plus.Michaël Choquette, directeur général de Medican

« Ce que l’on veut offrir à la clientèle, c’est un service de raccompagnement qui va effectuer les démarches pour les personnes qui veulent utiliser cette avenue ».

Cependant, ce n'est pas n’importe qui qui pourra avoir accès à ce service.

La personne devra obtenir le diagnostic d’un médecin et un traitement par prescription médicale. Le personnel pourra alors suggérer une autre solution thérapeutique, soit un dérivé de la marijuana.

Mais avant, le dossier sera référé à un autre médecin pour soumettre le dossier à l’approbation de Santé Canada. Lorsque cette approbation sera obtenue, la personne pourra acheter sa marijuana sur Internet ou la produire elle-même chez elle.

Dossier à consulter : Cannabis: les effets de la légalisation

La clientèle visée est celle qui lutte contre un cancer, qui a des douleurs chroniques, des problèmes de digestion ou qui a été diagnostiquée d’un trouble du déficit d’attention (TDAH).

« Pour moi, si la personne n’a pas un antécédent d’au moins un an avec une évaluation médicale et une prescription d’un médecin, cette personne n’aura pas de prescription », a précisé Alain Sarrieu de ABCannabis.

Pour l'instant, il n’y a aucune vente de marijuana sur place. Mais cela pourrait changer si l’entreprise se développe bien.

Une deuxième succursale de Médican pourrait aussi ouvrir à Saguenay.

D’après le reportage de Louis- Martineau

À écouter : entrevue avec Alain Sarrieu, président d’ABCannabis et Michaël Choquette, pdg de Medican à Style libre

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.