L'histoire derrière Le Super Sativa Seed Club l'une des toutes premières banques de graines au monde

Forums: 

Tout a commencé quand 'Sam the Skunkman' a donné à Karel Schelfhout, l'un des fondateurs de SSSC et ancien squatter, la Haze et la Skunk#01 originales après avoir quitté la Californie.

L'histoire derrière Le Super Sativa Seed Club l'une des toutes premières banques de graines au monde

L'HISTOIRE DERRIÈRE SSSC

Sam le Skunkman

Le Super Sativa Seed Club est l'une des toutes premières banques de graines au monde. Au milieu des années 80, chaque producteur connaissait le SSSC. Tout a commencé quand 'Sam the Skunkman' a donné à Karel Schelfhout, l'un des fondateurs de SSSC et ancien squatter, la Haze et la Skunk#01 originales après avoir quitté la Californie. Karel a utilisé la génétique de Sam pour créer certaines des variétés les plus illustres qui sont devenues plus tard Super Sativa Seed Club.

Nevil

La seule banque de graines qui existait avant le SSSC était celle de Nevil appelée "the Seedbank". Fondée par Nevil Schoenmaker, la Seedbank a été la première banque de graines internationale en activité au monde. Nevil a combiné les 10 graines originales de Haze, qu'il a reçues de Sam the Skunkman, avec les graines qu'il a recueillies lors d'une chasse aux variétés en Afghanistan pour commencer sa célèbre collection de graines. La banque de graines est surtout connue pour la variété Nevil's Haze, mais Nevil a également été le premier à utiliser la tristement célèbre variété Ruderalis dans son travail de sélection. Les graines que Karel a reçues de Nevil, ajoutées à celles qu'il a reçues de Sam, sont devenues le premier élevage et la fondation du Super Sativa Seed Club.

Temps forts

Entre 1985 et 1987, la génétique SSSC a repoussé les limites de l'élevage et de la culture dans le monde entier. Lorsque le magazine High Times a publié un article sur la banque de graines néerlandaise, les ventes ont explosé. En moins de deux ans, SSSC a vendu des millions de graines aux États-Unis, en Europe et en Asie. Après deux années très réussies, l'aventure s'est terminée. Les fondateurs se sont séparés et la plupart de la collection de graines SSSC a été perdue.

Génétique légendaire

« Les mauvaises herbes (weed) ne périssent pas » est une traduction littérale de l'expression néerlandaise « onkruid vergaat niet ». Et c'est exactement ce qui s'est passé. Après la fin de l'aventure SSSC, Karel a sauvé une plante très importante, une fille de la Haze originale et de la Skunk#01. Karel a conservé des boutures de cette précieuse plante pendant plus de 30 ans et l'a nommée « Old School Haze ». Les génétiques SSSC restantes sont légendaires, même maintenant, de nombreuses variétés portent l'ADN des graines SSSC d'origine. Toutes les plantes avec une saveur Haze ou Skunk ont ​​probablement des grands-parents nés de graines SSSC.

Gardez la légende vivante

Dans les années 90, Karel et son équipe se sont concentrés sur la préservation génétique et la sélection de nouvelles variétés de cannabis pour les Coffee shops d'Amsterdam. Dans le même temps, Karel a travaillé sur le développement de techniques avancées de culture en intérieur. Cela a fait de lui une autorité dans le domaine de la génétique d'élite, de l'élevage et de la culture. C'est à cette époque que le fils de Karel, Kees, qui travaillait et cultivait ses propres plantes à Barcelone, est venu le rejoindre. Ses produits rencontrent un grand succès dans les Cannabis Social Clubs, en particulier sa variété signature Karel's Haze. Kees représente une nouvelle génération d'éleveurs. Travailler avec une grande passion et l'ambition de faire vivre la légende.

Karel

Dans les années 80, Karel faisait partie d'une scène underground de squatters, où fumer de l'herbe faisait partie intégrante du mode de vie. Curieux des possibilités de cultiver l'herbe eux-mêmes, les premiers cultivateurs sont apparus. Ces pionniers cherchaient de nouvelles techniques pour cultiver de la marijuana de qualité à l'intérieur. Karel a commencé à expérimenter des installations de culture en intérieur dans des maisons abandonnées. Il a utilisé des lampes de culture professionnelles, développé des engrais minéraux et fait pousser les plantes sur de la laine de roche. Cette technique de culture sans sol a été copiée de l'industrie agricole sous serre voisine.

Kees

Kees s'est toujours demandé où son père avait acheté son herbe avec ce goût de qualité à l'ancienne. En 2015, il a découvert que son père avait secrètement cultivé OSH dans un endroit caché pendant toutes ces années. Étant lui-même éleveur, Kees a été convaincu par l'idée que l'ancienne génétique était très précieuse. Il a entrepris de réintroduire le goût et la qualité d'origine de Haze. Grâce à ses efforts, SSSC est maintenant en mesure de vendre des semences OSH originales, en plus des nombreuses autres génétiques spéciales de l'ancienne collection de semences.

SSSC est fier de recevoir l'honneur de faire partie du club estimé des pionniers du High Times Hall of Fame.

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.