Cannabis Légalisation Québec: les psychiatres veulent continuer de criminaliser les moins de 21 ans (légalement adultes à 18 ans) et ne pas déranger le marché au noir !?

Zappiste: Légalisation les psychiatres veulent continuer de criminaliser les moins de 21 ans (légalement adultes à 18 ans) et ne pas déranger le marché au noir !

Quand on sait que le risque de psychose augmente de 40 % chez tous ceux qui ont consommé du cannabis au cours de leur vie...
Ils ont omis de dire consommation excessive !

5. Interdire la culture à domicile à des fins non médicales. Foque You !

Si la criminalisation est la solution aux problèmes de Santé mentale ou physique d'une minorité de personnes qui pourraient avoir des problèmes avec des produits illicites ou non. Criminalisons l'alcool le tabac le sucre le sel les jeux de hazard le sexe, etc ...

http://www.journaldequebec.com/2017/06/05/la-marijuana-pas-avant-21-ans-...
La marijuana pas avant 21 ans, souhaitent les psychiatres

Agence QMI

Lundi, 5 juin 2017 07:03 MISE à JOUR Lundi, 5 juin 2017 07:18
Coup d'oeil sur cet article
L’Association des médecins psychiatres du Québec (AMPQ) a dévoilé, lundi, sa position sur la légalisation du cannabis et demande au gouvernement canadien de hausser l’âge légal à 21 ans.

Selon plusieurs études, la consommation de marijuana augmente le risque de développer des troubles psychotiques comme la schizophrénie.

«Quand on sait que le risque de psychose augmente de 40 % chez tous ceux qui ont consommé du cannabis au cours de leur vie et que la consommation peut précipiter le déclenchement de la maladie, qui survient en moyenne 2,7 ans plus tôt chez les consommateurs, autoriser l'achat de cannabis à 18 ans est une fausse bonne idée», a indiqué la Dre Karine J. Igartua, présidente de l’AMPQ, par l’entremise d’un communiqué.

«Augmenter cet âge à au moins 21 ans permettrait de trouver un meilleur équilibre entre, d'une part, la volonté du gouvernement de réduire les méfaits engendrés par le marché illicite du cannabis et, d'autre part, la nécessité de tenir compte des enseignements de la science pour protéger les générations à venir», plaide-t-elle.

L’AMPQ mentionne que le cerveau humain ne cesse de se développer jusqu’à l’âge de 25 ans et que l’inhalation régulière de cannabis pendant cette période, soit l’adolescence et le début de l’âge adulte, comporte un énorme risque.

Un sondage mené auprès des médecins psychiatres indique que 72 % d’entre eux pensent que la légalisation de marijuana fera apparaître plus tôt les premiers symptômes de troubles psychotiques.

Dix recommandations de l’APMQ
1. Fixer l'âge minimal pour acheter et consommer du cannabis à 21 ans.

2. Déterminer une concentration maximale de THC de tout produit de cannabis légalement en vente au Canada.

3. Imposer l'obligation d'indiquer clairement la teneur en THC et en CBD sur les emballages.

4. Interdire toute forme de publicité visant à promouvoir la consommation du cannabis et imposer l'emballage neutre.

5. Interdire la culture à domicile à des fins non médicales.

6. Adopter un modèle de distribution du cannabis rigoureusement réglementé qui favorise des objectifs de santé publique et qui n'est soumis à aucune logique de profit ou de croissance des activités de vente. Le modèle de distribution choisi devra notamment prévoir:

a. un contrôle strict de la localisation des points de vente, tenant compte de la présence d'établissements d'enseignement (écoles et cégeps), de maisons des jeunes, de centres de loisirs et des populations à risque;

b. la formation continue des employés afin qu'ils soient outillés à dépister les consommateurs présentant des signes de troubles mentaux ou de dépendance;

c. un mécanisme de référence, tel un corridor de service vers les ressources spécialisées en toxicomanie et en traitement des premiers épisodes psychotiques pour les consommateurs qui présentent des signes de vulnérabilité.

7. Développer un programme d'éducation dans le cursus des études, dès le début du secondaire, sur les conséquences de la prise de drogues.

8. Développer des outils pour outiller les parents à discuter des risques du cannabis avec leur adolescent et à détecter précocement les premiers signes de psychose et savoir où consulter.

9. Déployer des campagnes de publicité visant à débanaliser l'utilisation du cannabis et à la rendre moins socialement désirable chez les jeunes.

10. Assurer un financement adéquat aux provinces pour des ressources additionnelles destinées au traitement des effets du cannabis, comme les programmes de premiers épisodes psychotiques et les programmes de traitement des dépendances.

COMMENTAIRES

William Fowler

Ils me font penser aux coronaires qui veulent que l'on porte des casques en voiture et qu'on enroule nos enfants de bubblerap.

À 18 ans, t'es majeur ou tu ne l’es pas. L'alcool est 100 fois plus dommageable que le cannabis et pourtant on peut l'acheté à 18 ans.
Si t'es prédisposé à avoir des troubles psychotiques, attendre 3 ans avant de consommés de la marijuana n'y changera pas grand-chose. Si ce n'est pas le cannabis, ça sera un autre produit qui sera le déclencheur ; alcool, médicament par ordonnance, stress, etc.
Et anyway, c'est illégal actuellement et ça n'empêche pas les jeunes de moins de 21 de fumer, on ne pourra d'ailleurs rien faire si un jeune de 20 ans en fume, comme on ne peut rien faire quand un ado fume une cigarette ou bois une bière.

Laissez les gens vivre et foutez-leur la paix.

----------------------------------------

Pauline Saumure · Joliette

François Ricard C'est au Québec, prorata des autres provinces, qu'il a le plus d'enfants sur le Ritalin, et des médicaments psy, cela ne me surprendrais pas que nous battons les records aussi. Ils sont partis avec la santé mentale, les travailleuses sociales pullulent, les organismes en santé mentale ne veulent pas perdre leurs jobs non plus. Tout ce beau monde veut placer le brain des autres, surtout ceux qui travaillent au privé. Comme si la boisson, légal, n'a pas de ses troubles connus. D'autres c'est volé le monde au moyen de leurs emplois et leurs syndicats, légal!

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.