Le chef suprême de la guérilla des Farc s'est déclaré en faveur de la "légalisation" des drogues en Colombie

Forums: 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/11/13/97001-20131113FILWWW00284-l...

Légalisation de la drogue: les Farc pour
Home ACTUALITE Flash Actu

Par lefigaro.fr avec AFP
Mis à jour le 13/11/2013 à 06:42
Publié le 13/11/2013 à 06:41

Le chef suprême de la guérilla des Farc s'est déclaré en faveur de la "légalisation" des drogues en Colombie, lançant cette proposition pour les négociations de paix, ouvertes depuis près d'un an avec les autorités.

De son nom de guerre Timoleon Jimenez alias "Timochenko", le numéro un des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) estime que la production et l'usage de drogues constituent "d'abord un grave problème social", dans un message posté sur le site web de la rébellion marxiste. "Cela ne peut pas être traité par la voie militaire", poursuit le dirigeant des Farc, estimant que les pourparlers de paix, qui se déroulent depuis novembre 2012 à Cuba, "pourraient envisager la question de la légalisation".

Dans cette optique, la question des trafic illicites, prochain chapitre de ces négociations entre les délégations du gouvernement colombien et des Farc, "se dérouleront avec notre volonté ferme et inébranlable", ajoute "Timochenko", dont la localisation reste inconnue.

Le chef des Farc a également rappelé que son mouvement soutenait l'idée de cultures de substitution à la coca, soulignant que cette plante utilisée pour fabriquer la cocaïne représentait un "moyen de survie" pour de nombreux paysans. Les discussions, qui ont marqué une pause, doivent reprendre le 18 novembre prochain à La Havane.

Fondée en 1964 à l'issue d'une insurrection paysanne, la guérilla des Farc, la première du pays, compte encore selon les autorités près de 8.000 combattants, essentiellement repliés dans les régions rurales. Le gouvernement accuse la rébellion d'être un acteur important du trafic de cocaïne, dont la Colombie est l'un des premiers producteur au monde avec le Pérou, ce que dément la rébellion.

lefigaro.fr avec AFP

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.