Trois employés d'Échologik arrêtés.

Forums: 

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/2...

Publié le 17 novembre 2010 à 14h37 | Mis à jour le 17 novembre 2010 à 16h38

Trois employés d'Échologik arrêtés

Jean Pascal Lavoie
Le Soleil

(Québec) La police de Québec a procédé jeudi à l'arrestation de trois individus à la boutique de chanvre Échologik, située sur la rue Saint-Jean. Un homme de 33 ans et deux femmes de 19 et 22 ans comparaîtront jeudi au palais de justice sous des chefs d'accusation de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic, et de trafic de stupéfiants.

«À la boutique, on disait que l'on vendait des produits naturels et légaux, de l'engrais et de l'encens, mais au comptoir, on précisait aux clients qu'ils pouvaient consommer ces produits pour avoir un trip», explique Sandra Dion, porte-parole de la police de Québec.

Les suspects ne seront assurément pas accusés de publicité trompeuse quant aux effets planants de leur marchandise puisqu'une analyse des produits en question a révélé qu'ils contenaient entre autres de la méphédrone, de la méthylone et de l'éthylcathinon, des dérivés d'amphétamine, une drogue illégale.

«Les produits contiennent aussi du JWH-018, un cannabinoïde de synthèse, du THC synthétique en fait. Ça prouve qu'il ne faut jamais croire ce qu'on nous dit», ajoute l'agente Dion en faisant référence au cas d'une jeune femme qui avait été hospitalisée dans un état grave, en août, après avoir consommé de la méphédrone vendue sous le nom d'ecstasy «légale».

Depuis son ouverture, à la fin des années 90, la boutique Échologik a régulièrement fait les manchettes en raison des prétentions de son propriétaire, Jean-Philippe Lapierre, de proposer «des alternatives légales à des drogues illégales».

En après-midi, mercredi, les enquêteurs de la police de Québec étaient toujours sur place. Les clients qui se présentaient à la boutique se butaient à une porte fermée.

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.