Cannabis : Une diminution de moitié de la consommation régulière chez les jeunes Bretons.

Forums: 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/fait-du-jour/addictions-du-mieu...

Addictions. Du mieux chez les ados [Tous les chiffres]
13 janvier 2010

Y a-t-il un renversement durable de tendance de la consommation de drogues chez les jeunes? Une enquête montre en tout cas que l'usage de certaines substances est en recul. Notamment chez les jeunes Bretons.

Par rapport à celle de 2005, la nouvelle enquête Escapad (Enquête sur la santé et les consommations lors de l'appel à la préparation à la Défense) marque incontestablement des évolutions importantes dans la consommation de produits psychoactifs chez les jeunes. Des tendances que tous ceux qui oeuvrent à la prévention contre les toxicomanies ne manqueront pas de qualifier d'encourageantes.

Une baisse sensible

Premier résultat et pas des moindres: les produits les plus diffusés, licites ou illicites, connaissent une baisse sensible de consommation. C'est vrai pour le tabac et l'alcool mais aussi pour le cannabis. En 2008, 42% des garçons et filles ont déclaré avoir fumé du cannabis au moins une fois alors qu'ils étaient plus de 49% en 2005. L'usage régulier de cette substance est également en nette baisse: 7,3% contre 10,8% trois ans plus tôt. La consommation régulière d'alcool baisse dans des proportions presque identiques: 8,9% reconnaissent boire au moins dix fois par mois alors qu'ils étaient 12% en 2005. Pour l'usage quotidien de tabac, la baisse est de quatre points, de 33 à 29%.

Cannabis : une diminution de moitié

Chez les jeunes Bretons, ces tendances sont encore plus marquées. C'est le cas pour le cannabis: 7% déclarent en faire une consommation régulière alors qu'ils étaient 14% en 2005. Une diminution de moitié. Ils sont désormais moins nombreux que l'ensemble des jeunes Français à s'y adonner régulièrement, même si, paradoxalement, ils restent plus nombreux à l'expérimenter. A noter que les garçons sont trois fois plus nombreux que les filles à en consommer régulièrement. Pour le tabac, ils ne sont plus que 30% à en consommer quotidiennement contre 39% trois ans plus tôt. Contrairement au cannabis, les filles en consomment autant que les garçons. La consommation d'alcool n'est plus ce qu'elle a été. L'usage régulier comme les ivresses répétées sont en diminution. Cela dit, il faudra encore beaucoup d'efforts de prévention avant que les jeunes Bretons rejoignent ceux qui ont les consommations les plus modérées. Malgré une réduction, les écarts restent importants avec la plupart des autres régions. 26% des 1.999 Bretons interrogés reconnaissent avoir une consommation massive d'alcool au moins trois par mois contre moins de 20% de l'ensemble des jeunes Français.

La percée des «poppers»

Autre enseignement de cette enquête: les «poppers», ces substances à inhaler, font une percée qui peut inquiéter. De tous les produits psychoactifs, c'est le seul qui connaît en Bretagne une augmentation de son expérimentation. Et elle y est plus forte que sur l'ensemble du pays.

------------------------------------------
Zappiste:
Remarquez que le prétendu fléau à consommation régulière,
le cannabis est en 3ème position.

#1: Tabac (35% contre 28,9% dans le pays),

#2: Alcool (30% contre 26,6%), à s'offrir des "cuites" régulièrement

#3: Cannabis (11% contre 7,3%) à consommer régulièrement

http://www.midilibre.com/articles/2010/01/12/A-LA-UNE-Les-jeunes-Langued...

Édition du mardi 12 janvier 2010

AddictionsLes jeunes Languedociens champions de la consommation de drogue et d'alcool

Publié à 14 h 25 - Une étude de l'Observatoire français des drogues et toxicomanie (OFDT) publiée aujourd'hui et portant sur des jeunes âgés de 17 ans montre que les jeunes languedociens ont un goût plus marqué que les jeunes de sautres régions pour l'usage de drogue et d'alcool.

Après les résultats nationaux publiés en juin et révélant une stabilité, voire une baisse de l'alcool, du tabac mais aussi du cannabis et la progression de la cocaïne, l'OFDT se livre à une analyse des résultats dans 21 régions métropolitaines.

L'étude révèle que les jeunes languedociens sont plus nombreux que leurs homologues des autres région à y consommer du tabac (35% contre 28,9% dans le pays), à s'offrir des "cuites"
régulièrement (30% contre 26,6%), à consommer régulièrement du cannabis (11% contre 7,3%) ou a avoir testé la cocaïne (6% contre 3,2).

Le profil des jeunes Languedociens apparaît contrasté avec des usages beaucoup plus fréquents que ceux mesurés sur l’ensemble du territoire, à l’exception toutefois de l’expérimentation d’héroïne, dont le niveau reste comparable à celui observé nationalement. Le profil des usages de drogues des adolescents de la région reste, en 2008, comparable au profil observé en 2005 où les niveaux d’usage étaient déjà globalement supérieurs aux moyennes nationales

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.