Légalisation

En 2016, on va les planter !

2015 aura été une année plutôt joyeuse pour notre communauté. D’autres projets législatifs se sont mis en branle au quatre coins du monde et plus spécialement chez nos voisins du sud.

Sativa californien Lamb's Bread – Photo: Dank Depot CC BY 2.0

Le Bloc Pot vous offre pour la première fois la traduction d’un article publié dans un média alternatif, afin que vous puissiez plonger au cœur du débat sur la légalisation aux États-Unis. Il est important de veiller aux intérêts de tous, y compris des cultivateurs qui sont trop souvent les « méchants de service » des médias prohibitionnistes. Voilà pourquoi le Bloc Pot utilise toujours le terme « amateurs de cannabis », sans distinction entre les consommateurs, producteurs ou revendeurs.

En janvier 2016, Justin Trudeau, le jeune Premier ministre a surpris son monde : il allait tenir l’une de ses promesses de campagne, en 2017 le cannabis sera légal au Canada. Une entrée fracassante dans le club continental des États américains décidés à réformer leur politique de drogues qui a suscité l’attention de notre analyste de choc.

Campagne 2016/2017 du Bloc Pot

Le Bloc Pot, plus libéral que les Trudeau !

« Pour que les choses changent, il faut construire un nouveau modèle qui rende l'ancien obsolète. »
- Buckminster Fuller

Que nous réserve le gouvernement libéral en 2017 ?

À l'occasion du 4:20, l'animateur Simon Tremblay de Radio X soulève des questions par rapport au projet de légalisation annoncé plus tôt dans la journée par la ministre fédérale de la Santé Jane Philpott. Le chef du Bloc Pot Hugô St-Onge déplore que le futur projet de loi soit pris en charge par des gens à la mentalité prohibitionniste, et en appelle à une véritable libéralisation du marché. Selon lui, les amateurs de cannabis doivent être au centre du changement.

Pages

S'abonner à Légalisation