Coffee shops

C'est formidable de voir l'ouverture de toutes ces boutiques à Montréal.

Tous unis, on aura le pouvoir de tout changer!

En 2015, l’indifférence n’est plus une option.

Il est temps de saisir notre chance et de mettre fin à la prohibition par nous-même et surtout pour nous !

En 2012 avec le Bloc Pot, j'ai proposé à tous les amateurs de cannabis du Québec mon modèle d'affaire qui s'inspire largement du modèle espagnol. Depuis 2008, j'opère un tel club qui s'est bâti un réseau indépendant d'amateurs : consommateurs, généticiens, producteurs et autres revendeurs. Nous suivons un code d'éthique qui se veut régulateur des conflits. En d'autres mots, nous avons mis sur pied une guilde avec ses codes et ses façons de faire.

Propriétaire et cogestionnaire depuis quatre ans d'un « coffee shop » montréalais, la nouvelle chef et marraine du parti en appelle à la légalisation selon un modèle innovant, à dimension humaine et à l'abri de la corruption.

Photo prise en 2005 au pavillon Hubert-Aquin de l'UQAM - Hugô St-Onge

Alors qu’après avoir autorisé l’usage thérapeutique de cannabis, le gouvernement canadien étudie la possibilité d’en dépénaliser (sic - #not) la possession simple (moins de 15 g), des groupes de pression, Bloc Pot en tête, s’organisent pour aller plus loin dans le processus. Exemple à Montréal.

Pages

S'abonner à Coffee shops