Chanvrer le paysage

Elle est peu exigeante en éléments minéraux et s'accommode de tous les types de sol. Elle tolère l'ombre et prospère sous nos latitudes. Le volume de matière végétale qu'elle génère par hectare rivalise avec l'ensemble des cultures hyperactives qui dominent le cycle agricole.

Le paysage agricole doit donc chanvrer de visage. Ce qui implique qu'il faut chanvrer le visage du paysage agricole.

Intégrer une troisième culture au sein du cycle dominant, et donc populaire, de l'agriculture, sous-entendue comme étant une exploitation optimale des sols pour la production de matière végétale.

Le chanvre est la nouvelle culture agricole. Elle est la plante la plus lucrative. Nonobstant sa restriction juridique, qui d'ailleurs, lui confère une part avantageuse du marché, elle pourrait s'insérer aisément dans le cycle agricole et contribuer à la prospérité de l'économie locale et régionale.

Regarde, observe. La ville, la campagne. C'est quoi, la campagne? On vient de la campagne, on cherche à rejoindre la ville. On vient de la ville, on cherche à fuir vers la campagne.

On embarque en voiture. On roule, on parcourt le territoire, les yeux fixés sur la ligne de conduite, distraitement absorbés par la mise en scène du paysage qui défile devant nos yeux.

Un paysage quotidien.

Un arbre. Il a probablement 35 ans, autant de racines que de feuillage; il se fond dans la multitude.

Une maison. Une famille qui y demeure, autant de voitures que d'emplois; elle se fond dans la multitude.

Une ferme. Production agricole, autant de soya que de maïs-grain; elle se fond dans la multitude.

Quoi? On a déjà oublié de quoi on parle?

Le paysage campagnard. Celui qui se transforme au rythme de l'évolution de l'agriculture. Le paysage agricole est devenu ce qu'il est, grâce à, et par l'entremise de (effacé virgule) l'activité agricole. Chacune de ses innovations, la moindre de ses avancées, a eu une influence sur le territoire qui s'offre au regard de l'observateur actuel. Principalement par l'activité agricole, le paysage pourra-t-il changer de façon cohérente, vivante et organique à partir de sa situation actuelle.

Les changements drastiques et localisés occasionnés par la gestion individuelle des propriétés obstruent les liaisons naturelles pour leur substituer des frontières quantifiées par le revenu.

Une oubliée cherche à prendre la parole. Une stigmatisée, que dis-je, une pourchassée, une ostracisée, une perle ensevelie. Cannabis Sativa (ou Indica, c'est selon!) à la rescousse!!!

Elle est peu exigeante en éléments minéraux et s'accommode de tous les types de sol. Elle tolère l'ombre et prospère sous nos latitudes. Le volume de matière végétale qu'elle génère par hectare rivalise avec l'ensemble des cultures hyperactives qui dominent le cycle agricole.

Le paysage agricole doit donc chanvrer de visage. Ce qui implique qu'il faut chanvrer le visage du paysage agricole.

Intégrer une troisième culture au sein du cycle dominant, et donc populaire, de l'agriculture, sous-entendue comme étant une exploitation optimale des sols pour la production de matière végétale.

Cette intégration permettra de calquer le modèle productiviste en brusquant minimalement ses paradoxes inavoués.

Le chanvre est la nouvelle culture agricole. Elle est la plante la plus lucrative. Nonobstant sa restriction juridique, qui d'ailleurs, lui confère une part avantageuse du marché, elle pourrait s'insérer aisément dans le cycle agricole et contribuer à la prospérité de l'économie locale et régionale.

Bien sûr, on ne nourrit pas le bétail à l'aide de moulée de chanvre, malgré le fait qu'elle pourrait s'avérer particulièrement nutritive, mais il est toutefois envisageable de l'exploiter comme bio-carburant ( i.e. éthanol) afin de ralentir l'exploitation du carbone fossilisé.

Et l'intégration de cette culture parmi le « cercle des deux » (trois, si on inclut la jachère) aurait une incidence indéniable sur le rythme du paysage. La variable, pourtant insignifiante, s'additionne au sein de la succession des paysage pour nourrir son rythme d'une réalité trop longtemps ignorée.

Pour afficher tous les billets du blogue


Les opinions exprimées dans les billets de blogue de ce site n'engagent que leur auteur et ne constituent pas une prise de position officielle du Bloc Pot.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.